Quelles sont les normes des conduites montantes ?

Que ce soit dans la construction de logements collectifs neufs ou dans la rénovation de logements collectifs existants, le gaz s’impose comme une énergie privilégiée car performante et adaptée aux normes environnementales en vigueur. Dans un immeuble collectif, pour alimenter les logements en gaz, il faut passer par une conduite montante gaz ou CICM. Faisons le point sur les normes qui régissent l’installation de ces conduites montantes.

schema conduite montante gaz habitation collective
Schéma d’une conduite montante gaz en immeuble collectif d’habitation – Source : Cegibat

Les matériaux de la conduite montante gaz

La conduite montante gaz est donc un tuyau généralement vertical qui permet d’alimenter en gaz les logements d’un immeuble collectif, par exemple lorsque ceux-ci sont équipés de chaudière à condensation. Il faut être vigilant quant au choix des matériaux utilisés pour cette conduite. En effet, une conduite montante gaz doit être réalisée en acier ou en cuivre. Dans le cas d’une CICM en cuivre, le recours aux éléments préfabriqués est obligatoire. De plus, ceux-ci doivent correspondre à la spécification ATG B600. Il faut aussi savoir que l’assemblage des tubes en acier entre eux avec des raccords est interdit. Lorsqu’il est nécessaire de relier une conduite d’immeuble en acier et une conduite montante en cuivre, il faut alors utiliser une manchette d’assemblage préfabriquée acier/cuivre.

Les dimensions et le tracé des CICM

Les conduites montantes gaz doivent respecter certaines dimensions bien précises. Ces dimensions sont déterminées selon le débit maximum prévisible. Les différentes dimensions des conduites montantes peuvent donc être :

  • 108 mm si la pression maximum pouvant être atteinte est 100 mbar
  • 70 mm si la pression maximum pouvant être atteinte est 400 mbar
  • 37 mm si la pression maximum pouvant être atteinte est supérieure à 400 mbar.

Pour savoir les dimensions des canalisations gaz qui correspondent dans le cadre d’une installation précise, il est possible de faire une simulation ici : https://cegibat.grdf.fr/simulateur/dimensionnement-canalisations-gaz. Une fois les dimensions assurées, il faut également prévoir le tracé de la conduite montante gaz. Les conduites montantes peuvent être placées à l’intérieur ou à l’extérieur de l’immeuble. Dans le cas où elles sont à l’extérieur, elles doivent être placées à l’air libre ou bien dans une gaine sans communication avec l’intérieur de l’immeuble et bien ventilée sur l’extérieur. Si la conduite montante est à l’intérieur, alors elle doit se trouver dans une gaine ventilée et à gauche dans la gaine technique. Si toutefois l’immeuble ne possède pas de gaine, la conduite doit se trouver dans des dégagements collectifs ventilés. Il est interdit qu’une conduite montante passe dans des locaux privés. De plus, elle doit se situer à au moins 3 cm de distance des autres canalisations ou, dans le cas de croisement, à 1 cm. Enfin, la conduite montante doit être en acier noir conforme à l’une des normes suivantes : NF A 49-115, NF A 49-141, NF A 49-145, NF EN 10216-1, NF EN 10217-1.

Les normes de sécurité

Il est également nécessaire de se tenir informé des normes de sécurités concernant les installations gaz. Pour cela, il existe des normes qui précisent les condition d’installation et d’entretien. La NF DTU 61.1 réglemente les installations gaz en habitation, qu’elle soit collective ou individuelle. L’arrêté du 2 Août 77 modifié réglemente la sécurité gaz pour les bâtiments d’habitation. Il faut noter que la réglementation technique gaz va évoluer le 1er Janvier 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *